Non classé

9 juin 2019, Journée mondiale de sensibilisation au “syndrome de l”imposteur”.

Lancée par l’association #imnotafraud en 2018 avec l’événement “I’M NOT A FRAUD” – Summit, cette journée à pour objectif de sensibiliser a ce sentiment de doute que 70% de la population éprouve.

ETES-VOUS SOUS LE COUP DE CE PHÉNOMÈNE ?
Avez-vous déjà douté de vos capacités ? Avez-vous du mal à accepter les compliments ? Parfois vous ne comprenez pas pourquoi on vous prend au sérieux ? Vous vous sentez comme un imposteur, qui va être démasqué ?
Selon les psychologues, il s’agit d”un sentiment commun dont beaucoup d’entre nous souffrent et qui porte un nom : syndrome de l”imposteur.

En 1978, les psychologues américaines : Pauline Clanze et Suzanne Imes, ont inventés ce terme pour designer un sentiment qui selon elles n’était ressenti que par des femmes, performantes. Par la suite, elles ont constatées que les hommes ressentaient également ce sentiment d’imposture.
Selon les experts, les femmes sont plus susceptibles d’éprouver ces sentiments parce qu’elles intériorisent les échecs et les erreurs, alors que les hommes sont plus susceptibles d’attribuer les échecs et les erreurs a des facteurs extérieurs.

QU’EN EST-IL DES GROUPES MINORITAIRES ?
Ceux qui appartiennent à des groupes minoritaires et sur lesquels il existe des stéréotypes, sur la compétence (par exemple) éprouvent aussi fréquemment des sentiments d”imposture. Dans de nombreux cas, le sentiment d’imposture est le résultat de facteurs environnementaux : le manque de diversité, vous êtes entouré de personnes qui ne vous ressemblent pas, ou encore si des stéréotypes persistent sur la race, l’age, le sexe, vous aurez forcément le sentiment de ne pas être à votre place.

Du 09 au 16 juin, en l”honneur de la journée internationale de sensibilisation au syndrome de l’imposteur, j’ai interviewé des femmes et des hommes ayant partagés avec moi leur vision sur de sujets tels que : l’assurance, la confiance en soi, l’identité, l’anxiété et bien-entendu le syndrome de l’imposteur.
Pour retrouver les témoignages de Hortense Assaga, Lea Rinaldi, Mati Diop ou encore Julie Gayet, je vous donne rendez vous sur les différentes plateformes de #imnotafraud : INSTAGRAM, YOUTUBE et notre site internet.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *